La montée en puissance du gaz vert se poursuit

La capacité de la région à injecter du gaz vert dans le réseau national a été multipliée par douze en 2017. Le principal transporteur français GRT gaz prévoit aussi d’ouvrir 55 stations-service d’ici 2030.

En 2017, la consommation de gaz dans les Pays de la Loire a très légèrement augmenté (0,2 %), note GRTgaz, le transporteur national de gaz. C’est la moyenne entre une baisse de 3,3 % chez les clients des 440 communes raccordées de la région, « en raison des températures clémentes et des gains d’efficacité. » Et la forte hausse (8,6 %) de consommation tirée par les 38 clients industriels, notamment la raffinerie de Donges et la centrale au gaz de Montoir-de-Bretagne.

Le boom du gaz renouvelable

L’autre tendance à retenir du bilan gazier 2017, en Pays de la Loire, c’est l’augmentation spectaculaire du volume de biométhane en provenance de la région, injecté dans le réseau national. « La production a doublé, et la capacité de production a été multipliée par douze, passant 7,8 GWh (gigawatts heure) à 93 GWh entre 2016 et 2017 », explique Amaury Mazon, délégué territorial GRTgaz. Pour rappel, le biométhane (ou gaz vert, gaz renouvelable) est produit par méthanisation des effluents agricoles, des déchets ménagers, boues de stations d’épuration…

4 sites en fonction, 28 en projet

Cette progression tient à l’ouverture l’an passé de trois nouveaux points d’injection, s’ajoutant au tout premier opérationnel depuis 2015, Agribiométhane à Mortagne-sur-Sèvre en Vendée : la station d’épuration de la Baumette, à Angers ; Bioloie, adossé au producteur de canards Ernest Soulard à L’Oie, en Vendée ; et Bionerval à Benet, en Vendée également. Cinq autres projets pourraient se concrétiser en 2018 et au total, 28 sont à l’étude, représentant 627 GWh/an, l’équivalent de la consommation de 52 200 logements.

Objectif : 30 % en 2030

L’objectif national est de parvenir d’ici 2030 au seuil de 30 % de gaz renouvelable dans les réseaux. La Région entend prendre toute sa part dans cette transition énergétique voire davantage. « Je pense qu’en Pays de la Loire, avec l’agriculture et l’agroalimentaire, nous avons le potentiel pour aller soit plus vite, soit au-delà de 30 % », pronostique Jean-François Cerles, directeur territorial Pays de la Loire. Côté mobilité, le nombre de station-service délivrant du BioGNV sera à l’avenant. La première pompe a été ouverte à Mortagne. Le schéma directeur piloté par la Région prévoit 20 sites en 2020 et 55 en 2030.

Les chiffres du gaz en Pays de la Loire

La longueur totale, en kilomètres, du réseau GRTgaz en Pays de la Loire est de 2 378 km (32 400 km en France). Il est exploité par 225 agents dont 190 au siège de Saint-Herblain. Le transporteur a investi 20 millions d’euros en 2017 et passé pour 37 millions de commandes aux entreprises de la région.

Salon Biogaz Europe à Nantes

Il se déroule aujourd’hui et demain au parc des expositions de la Beaujoire à Nantes. Ce jour à 10h, table ronde « Les perspectives du développement du biogaz en France ». Jeudi à 10h45, conférence « Préparer votre projet d’injection et votre demande de financement. » S’inscrire au salon.

Source de l’article Ouest-france.fr l Auteur Jean Delavaud l Le 7 février 2018

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux