Carrefour : Camion Biométhane, une solution circulaire

Lutter contre le gaspillage alimentaire, c'est une de nos missions ! L'économie circulaire s'impose de plus en plus dans notre fonctionnement, dont l'une des pierres angulaires est le recours au biométhane, avec le plan Camion Biométhane. Mais de quoi s'agit-il ? Et pourquoi s'intéresser aux déchets ?

C’est en 2012 que nous avons lancé notre plan de lutte contre le gaspillage, face à quelques chiffres alarmants : 1/3 de la nourriture mondiale est jetée, le gaspillage alimentaire représente 7% des émissions de CO2 annuelles dans le monde et près de 4 000 poids lourds livrent chaque jour l’ensemble des magasins français de Carrefour… Il était urgent de trouver une solution pour le transport et les déchets.

Des déchets valorisés
La première démarche a été de réduire nos déchets. Pour cela nous travaillons avec nos fournisseurs afin d’éviter les emballages qui ne seraient pas utiles au conditionnement, au transport, à la protection ou à la conservation des produits.

Il a fallu ensuite améliorer nos process, et nous avons établi un objectif précis : valoriser 100% des déchets. Grâce à notre démarche Antigaspi, les résultats ne se sont pas fait attendre. Ainsi en 2014, le taux de valorisation des déchets produits par les magasins a atteint 65%, soit une progression de 3,5 points par rapport à 2013.

Un cercle vertueux
Dans le terme « économie circulaire », il y a l’idée d’une boucle, où le déchet peut devenir ressource. C’est dans une dynamique d’économie circulaire que la méthanisation des déchets organiques, pour un carburant plus propre, s’est imposée à nous comme une évidence.

Mais comment ça marche ? Les biodéchets produits par les hypermarchés, qui sont périmés, sont récupérés puis traités dans une usine de méthanisation.

La méthanisation est un processus biologique qui provoque la décomposition des bactéries d’origine animale ou végétale, et c’est en fermentant que ces bactéries libèrent du gaz. Ce dernier – que l’on nomme biogaz – est composé jusqu’à 70% de méthane. Puis, pour être utilisé comme carburant, ce biogaz est purifié. Le biométhane est ensuite distribué dans les stations du réseau GNVERT (Engie) ou bio-GNV (Air Liquide) et utilisé pour alimenter les véhicules de livraison Carrefour.

Une initiative saluée
Camion Biométhane permet aux véhicules de réduire de 70% le CO2 émis, de supprimer les particules fines, mais aussi de réduire les nuisances sonores à 50%. Le déploiement de cette initiative est en cours à Lille, Marseille, Bordeaux, Lyon, et à Paris avec l’ouverture de la plateforme de livraison d’Aulnay-sous-Bois, avec pour objectif plus de 400 camions roulant au biométhane d’ici la fin de l’année.

Cette initiative de Carrefour a été mise à l’honneur par l’Institut de l’Entreprise lors de sa soirée annuelle le 11 avril dernier, sélectionnée par un jury de citoyens parmi une cinquantaine d’autres à même de renforcer le lien de confiance entre les entreprises et les Français.

L’entrée dans les villes au moyen d’une logistique plus responsable, du magasin jusqu’au client, s’inscrit parfaitement dans le plan Carrefour 2022. La livraison propre est un enjeu majeur, auquel nous répondrons en consolidant notre réseau de distribution de biométhane.

 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux