Développement de projets biométhane / bio-GNV

Cette étude est une revue des technologies disponibles en France pour des capacités de production < 80Nm3/h. Elle comprend aussi les exigences et contraintes à prendre en compte pour le développement d'un projet biométhane

Le secteur de la méthanisation est entré dans une nouvelle phase de développement en France avec l’accroissement des possibilités de valorisation du biogaz (cogénération, injection en réseau, valorisation mixte). La valorisation du biogaz en biométhane destiné à l’injection en réseau ou à la production de bio-GNV en est encore à ses débuts ; moins de 10 unités sont en exploitation actuellement.

Peu de références sont donc encore disponibles mais de très nombreux projets sont en préparation, de toute taille et dans des contextes très variés.
Pour de nombreuses raisons, le marché français est plutôt orienté vers des unités de petite et moyenne taille, avec une forte attente du milieu agricole pour trouver dans le bio-méthane une alternative à la cogénération qui est régulièrement limitée par la capacité de valorisation de la chaleur fatale en toute saison.

Au contraire de la cogénération pour laquelle la technologie de valorisation du biogaz est constante (combustion par un moteur à gaz), la production de bio-méthane peut faire appel à des technologies très différentes les unes des autres, avec leur spécificité, compliquant le choix qu’aura à faire tout porteur de projet. Lire la suite de l’étude réalisée par ASTRADE Méthanisation

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux